Stargate Odyssée : L’Oracle (2)

scan_art-oracle-1150

La suite du JDR Stargate Odyssée, dans laquelle les joueurs, forcés de fuir la chaleureuse Bubastis, se retrouvent projetés, en compagnie d’une déesse, dans une autre constellation bien loin de la Terre ; un nouvel univers dans lequel ils vont devoir mettre plus d’une fois leurs vies en jeu pour retrouver le chemin du retour. Ils découvriront le monde de Némésis, composé d’antiques cités grecques abandonnées des dieux et livrées à elles-mêmes, dans lesquelles ils vont devoir interagir pour tenter de rentrer sur Terre. Mais les choses ne sont jamais aussi simples que l’on souhaite, et seule la mystérieuse Oracle, aux secrets nombreux et aux desseins inquiétants, semble détenir les clefs qui leur permettront de revenir, un jour, chez eux.

Tyrann (Isaac Asimov)

Slider-2

Tyrann, un des premiers ouvrages rédigés par Asimov en 1951, nous projette dans l’infinité de l’univers aux côtés d’un jeune homme qui va lutter contre (l’abjecte) tyrannie (d’où le nom du roman) de despotes très très méchants car ils contrôlent d’une main de fer (ou pas) l’univers. En d’autres termes, Tyrann c’est l’histoire d’un gentil (plutôt con) qui sauve l’univers (plutôt pauvre) des méchants (plutôt sympas) en faisant tomber amoureux la princesse (plutôt sotte). Bref, dans ce livre, nous avons le bonheur d’avoir tous les clichés des mises en scènes fades dignes d’un roman de Danielle Steel à l’échelle de l’univers.

Onitopia (chap. 4)

Onitopia_chap_4

Quelle nouille fis-je ! L’eusses-tu cru, mon bon Nezumy, mon beau Nezumy, mais tu ne fus qu’une nouille ! Sale embrouille que cette magouille ! Comment eus-je donc pu me retrouver dans une panouille aussi foirouille ? Les tuiles de l’autre casse-cou…, voilà la carabistouille, et c’est moi qui allais avoir un cou cassé dans cette histoire, à couille sûre, à cul sourd… A coup sûr : bouille du Nezu en bouillie comme augure, voilà que j’en bredouille eh !

Onitopia (chap. 3)

Onitopia_chap_3

Cette ire a de quoi vous laisser dubitatifs, j’en conviens, car à quelques lieux d’Hoelbrak, sur la cime de cette montagne lointaine et reculée du monde, comment fût-il possible d’esgourder un tel fracas, me demanderez-vous ? Une question à laquelle j’ai bien essayé de trouver quelque réponse avant que vous ne me la posassiez, cela va de soi, mais sans succès je ne vous le cacherai pas, car il eût été impossible selon moi qu’un Dragon Primordial se réveillât aussi près d’Hoelbrak ! Un Rejeton du Dragon ? Plus probable ; peu probable quand même. Je finis par tabler sur une avalanche lointaine, qui ne serait que de saison finalement en ce début de printemps. Mais quoi que fût cette détonation, je sus pertinemment qu’il ne fallait pas traîner longtemps en ces lieux, car ce grondement lointain sonnait davantage à mes oreilles comme un avertissement à me tirer rapidement qu’une invitation à glander ; un avertissement à partir d’ici, et vite, et que les Vents cautionnaient sans défaut !

Stargate Odyssée : L’Oracle (1)

nemesia_1150

La suite du JDR Stargate Odyssée, dans laquelle les joueurs, forcés de fuir la chaleureuse Bubastis, se retrouveront projetés, en compagnie d’une déesse, dans une autre constellation bien loin de la Terre ; un nouvel univers dans lequel ils vont devoir mettre plus d’une fois leurs vies en jeu pour retrouver le chemin du retour. Ils seront aussi les spectateurs comme les acteurs de violents complots politiques, ils découvriront un nouveau culte monothéiste en pleine expansion dédié à une divinité nommée l’Unique, et affronteront, cela va de soi, de terribles créatures comme de puissants dieux. Bref, ils n’auront pas le temps de s’ennuyer !

La Croisade Noire du Jedi Fou (Timothy Zahn)

Slider-2

La Croisade noire du Jedi Fou, imposante trilogie composée de « l’Héritier de l’Empire » (1991), « La Bataille des Jedi » (1992) et de « l’Ultime Commandement » (1993) narre les événements qui se déroulent cinq ans après la destruction de la deuxième Étoile Noire. Une époque théoriquement bénie pour la République puisqu’elle devrait se reconstruire sans contraintes, s’il n’y avait les résidus des flottes impériales, guidées par le génie d’un stratège, le général Thrawn, pour jeter de nouveau le trouble dans l’univers…